La Salamandre

La Salamandre

Les salamandres et les tritons font partie de l’ordre des urodèles. Comme tous les amphibiens ce sont des vertébrés à la peau nue et à la température variable. Leur taille varie entre 11 et 21 cm.

La Salamandre tachetée est une espèce pourvue de grandes taches jaune vif sur fond noir. Sa peau humide lui confère un aspect brillant.

Son aspect général est à la fois allongé et boudiné. Elle possède 4 membres épais terminés par des doigts et orteils non palmés. La queue est cylindrique et arrondie à son extrémité. La tête est bien distincte du cou.

La Salamandre tachetée est principalement active la nuit, lors des pluies automnales (en fonction des températures). Elle s’observe facilement sur les sentiers ou les routes peu fréquentées, seule ou en groupe, dans les mêmes abris que ceux utilisés en période d’activité (sous des pierres, dans divers trous, dans des cavités de bois morts).

Les accouplements ont lieu en milieu terrestre, la femelle met bas entre janvier-février et mai jusqu’à une cinquantaine de petites larves qu’elle dépose dans des eaux calmes et peu profondes, en zone préférentiellement boisée, après une période de gestation de plusieurs mois débutée en été.

Les larves grandissent dans l’eau avant de passer en phase terrestre à la métamorphose. Les jeunes sont autonomes à la naissance et acquièrent leur maturité sexuelle à l’âge de 3 à 6 ans. La longévité est d’une vingtaine d’années.

L’adulte s’alimente de toutes sortes d’invertébrés trouvés au sol (coléoptères, chenilles, vers de terre…). Les larves très voraces sont opportunistes et consomment des invertébrés aquatiques pour l’essentiel, mais peuvent aussi être cannibales.

Les importantes surfaces forestières de la région permettent à la Salamandre tachetée de conserver des populations importantes. L’espèce est toutefois fortement impactée par la mortalité routière. Un champignon a causé des mortalités importantes chez la Salamandre tachetée dans le nord de l’Europe, nous ne sommes actuellement pas concernés.

(sources : INPN // Nature environnement 17)

Haut de page
Copier le lien